Comprendre l’écosystème des revues savantes canadiennes en sciences sociales et humaines

Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) ainsi que le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) financent une étude sur les revues savantes canadiennes, conduite par Vincent Larivière, professeur titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante et directeur scientifique de la plateforme Érudit.

Cette étude a pour objectifs de dresser un portrait général, opérationnel et financier, des revues savantes canadiennes subventionnées et recommandées pour subvention. Les données financières sont colligées par une consultante indépendante de façon confidentielle et anonyme (section 3).

L’étude possède trois volets :

  1. Les revues savantes canadiennes
    Le répertoire de périodiques Ulrich’s Web recense un millier de revues savantes canadiennes, toutes disciplines confondues. La première section de l’étude vise à analyser le paysage complet de ces revues, dans une perspective quantitative et comparée.
  2. Les revues savantes canadiennes subventionnées
    Deux organismes publics financent les revues savantes canadiennes en sciences humaines et sociales: le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FQRSC). Il s’agit donc de revues en sciences humaines et sociales, arts et lettres. Le deuxième volet de l’étude dresse un portrait de synthèse des revues subventionnées par le CRSH depuis 1998 et depuis 2008 par le FQRSC à partir de cinq critères établis par la direction scientifique de l’étude : langue, champ disciplinaire, accès, type de diffusion, support.
  3. Situation financière des revues savantes canadiennes subventionnées
    Il est désormais établi que les revenus des revues canadiennes en sciences humaines et sociales, arts et lettres sont très variables. Le troisième volet de l’étude vise à caractériser cette hétérogénéité en faisant l’étude qualitative d’une sélection de cas typiques. Elle s’intéresse à l’équilibre financier des revues, en prenant en considération leurs revenus, leurs dépenses et le travail non rémunéré indispensable au fonctionnement des revues savantes (“service”). La sélection des revues répond aux cinq critères mentionnés dans la partie 2 ci-dessus.

Pour plus d’informations concernant cette étude, nous vous invitons à communiquer avec Vincent Larivière, directeur de l’étude : vincent.lariviere@umontreal.ca

Ce contenu a été mis à jour le 20 juin 2019 à 14 h 08 min.